• CELLE

     

    J'aimerais être celle...

    Qui jamais ne t'effraie sous l'aube du levant

     

    J'aimerais être celle...

    Qui côtoie parfois ton silence en suspend

     

    J'aimerais être celle...

    Qui toujours apprends de ta confiance

     

    J'aimerais être celle...

    Qui jamais, Ô jamais ne te dérange

     

    J'aimerais être celle ...

    Qui comprend tes errances et ton appartenance

     

    J'aimerais être celle ...

    A qui, tu penserais un peu, et pourquoi pas souvent ?

     

    J'aimerais être celle ...

    Amie, sœur, amante, celle qui te charmante

     

    J'aimerais être celle 

    Qui jamais, à tes yeux ne serait transparente

     

    J'aimerais être celle...

    Aussi solide que la pierre,

    Aussi chaude que le bois de charpente

     

    J'aimerais être celle...

    Aussi claire que l'eau des montagnes, ruisselante

    Ou celle de tous les océans

     

    J'aimerais être celle...

    Cette petite flamme en toi, jamais vacillante

    Qui luirait toujours dans l'espérance

     

    J'aimerais être celle...

    Ta seule et unique rose des vents 

     

    Mais qui suis-je finalement ?

    Un femme qui aime ...

     

    Tout Simplement

     

    Et qui écrirait une lettre tardive à son amant ...  

     

                                              ...Claralignes

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Le Renard et la Rose "

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Vous que j'apprivoise et moi qui n'ose ...

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Triste renard au gai savoir

    Êtes-vous conquis par ma prose ?

    Qui près de vous toujours se pose ...

     

    Je ne suis qu'une rose

    A la couleur pourpre et mauve

    Sous son globe insulaire

    Je voudrais tant vous plaire ...

     

    Oserez-vous, de votre jolie patte couleur fauve

    Doucement m'approcher et me frôler ?

    il est vrai que jadis , j'eue quelques épines 

    Mais elles ne sont plus si brûlantes ni si fines ...

     

    Vous, dont le coeur fût souvent meurtris

    Savez toujours garder courage et ardeur

    Même sous le panache du malheur

    Et moi la rose, de loin... je le vis ! 

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Vous que j'apprivoise et moi qui n'ose ... 

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

     

    Votre regard de renard

    Que je sais parfois triste mais doux ...

    Et mes pétales de rose

    Que vous savez pourpres mais mauves ...

     

                                      ...Claralignes

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " L'ATTENTE "

     

     Ce soir,

    Tout mon être frémit 

    Dans une attente fébrile 

    Et toute mon âme blêmit

    Dans une attente vaine 

     

    L'attente de la nuit...

    ET lui,

     

    J'entre au coeur de celle-ci

    En silence et sans bruit

     

    Avec sous mes paupières

    Votre ombre un peu lointaine ...

     

    C'est lui, 

     

                     ...Claralignes

                    

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Rêve éveillé "

     

    J'ai rêvé ,

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés, 

    De belles choses colorées 

    Aux senteurs pimentées

     

    J'ai rêvé,

    De douceurs et de chaleurs pigmentées

    Toutes de couleurs auréolées,

    De lenteurs exotiques

    Aux longs cou graciles et ondulés

     

    J'ai rêvé, 

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés,

    De belles choses colorées

    Aux senteurs pimentées

     

    J'ai rêvé, 

    Comme l'on rêve parfois

    D'être si joliment bercé

    Tout contre le vent des marées

    Au goût sucré-salé

    Et celui des alizés si léger

     

    J'ai rêvé,

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés,

    De belles choses colorées 

    Aux parfums enivrés

      

    Que quelques traces encore infusent

    Aux creux  des joues rose de cet oreiller

    Qu'était ce beau rêve éveillé

     

                               ...Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Les tambourins de la nuit " 

     

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de la pluie

     

    Ô Céleste pluie !

    Viens nous déverser ta corne d'abondance 

    D'étincelles ruisselantes,

     

    Ô céleste pluie ! 

    Viens nous abreuver de l'espérance 

    En des lendemains d'amour et de douceur. 

     

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de la pluie

     

    Ô généreuse pluie!

    Oh combien délicieuse

    Nourrissant la terre de nos aïeux

     

    Viens caresser nos visages endormis et gracieux

    De tes larmes scintillantes et rieuses 

     

    Ô Céleste pluie !

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de ta pluie

     

    Ô Cher Toi, cet autre qui tambourine

    Tout contre mon coeur 

    Du plus profond de ma poitrine

     

    Ô jolis tambourins de la nuit 

    Sur les tempes de l'oubli,

    Je pense en silence à celui ...

     

                             ...Claralignes

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un poème ..." Ah c'est joli "

     

    Je sais ...

    Pour certains, 

    Un poème, c'est presque rien .

    Et l'on dit bien trop souvent 

    " Ah ...c'est joli ! "

     

    ET pourtant !!

     

    N'est-ce pas une parcelle d'âme ou d'étoile précieuse

    Que l'on offre, 

    Ventre à terre ou toutes voiles dehors

    Vers un lieu unique et sacré .

     

    Une chose vitale.

     

    Comme s'il en était de sa propre vie 

    Lorsque ce poème je l'écris ...

     

                      ...Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Des éclats de lune "

     

    Des éclats de lune me disent que vous dormez sans doute déjà,

    Tandis que je badine quelques mots écrits 

    Sous les nuages gris pâles de la nuit.

     

    Je voudrais tant vous dire et vous dire,

    Tout ce que l'on ose que sous les draps rose des secrets

    A votre oreille, des mots doux si indiscrets

    Qui vaudraient tous les voyages aux lointains si parfaits

     

    Mon cher ami 

    Toi ou Vous si cher

    Vous qui toujours partez, fuyez 

    Et êtes si sévère avec vous-même

     

    Donnez-moi votre large main

    Pour que je la baise et la caresse 

    Abandonnez-moi tous vos chagrins,

    Pour plus que jamais ils ne vous blessent

     

    Je pense à toi, à Vous 

    Comme ce baiser doux et salé 

    Qui voudrait s'envoler à travers les nuées

    Afin de vous réveiller

     

    Je pense à toi, à vous

    Comme cette brume ou légère buée

    Que les enfants aiment à souffler

    Sur le carreau givré

     

    Je pense à vous , 

    Et cela me rend douce ...

     

    Il est maintenant minuit 

    Et des éclats de lune

    Me parlent de Vous quand vous dormez,

     

    Qu 'il vous plaise que je badine encore un peu

    Quelques mots écrits

    Sous les nuages gris pâles de la nuit.

     

    Pour vous, ces quelques vers...

    Qu 'ils laissent quelques douces traces

    Et qu 'ils traversent les rêves 

    De l'homme que j'aime.

     

                      ...Claralignes 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " VOUS PARLER DE LUI "

     

    S'il fallait que je vous parle de lui 

    Je vous dirait ceci :

     

    C'est un homme qui me bouleverse toute entière,

    Il me palpite et me chamade de sa lumière

     

    Ses lèvres fines me font tressaillir 

    Ses joues douces de barbe me font battre des cils 

     

    J' aime la lueur de ses yeux toujours vive

    Ses petites lunettes si précieuses qui jamais ne le quittent

    Et qui laissent transparaître toute sa curiosité,

     

    J'aime chacun de ses gestes et ses ongles soignés 

     

    Et quand il réfléchit ou doute, 

    Alors du bout de ses doigts agiles il enroule

    Une mèche de ses cheveux 

    Un reste d'enfance , un aveu 

    Cet homme là, oui m' émeut ...

     

    C'est un homme qui me bouleverse toute entière 

    Il me palpite et me chamade de sa lumière

     

    J' aime son pas pressé tout proche de mon côté

    J'aime sa voix et toutes ses envolées

     

    J'aime son silence et sa pudeur cachée

    J'aime son besoin d'absolu et sa ténacité

     

    C'est un homme, un ami cher si particulier

    Un  homme passionné 

    Un homme de générosité, d' audace et de vérité 

     

    Dans ma vie aujourd'hui 

    Je connais un homme... 

    Un homme qui me bouleverse toute entière 

    Un homme qui me palpite et me chamade de sa lumière 

     

    Et je sens intimement qu' il est toute ma vie 

                                          ...Claralignes 

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires