• Suavium

     

    Il était une fois du haut de mon corsage 

    Votre tête ronde y plongeant avec délices

    Ô votre beau visage 

    Quel doux présage 

     

    Ô Pour mes seins ronds si sages 

    Tous vos baisers doux et sauvages

     

    De votre bouche avide et furieuse 

    Vous savouriez de votre envie curieuse 

    L' ourlet nacré auréolé et délicieux 

    le souvenir du doux lait des cieux

     

    Ô pour mes seins lourds si sages

    Tous vos baisers doux et sauvages

     

    Sur ces jolis monts et jolis creux 

    Ou naguère , j'y versai pour vous comme un aveu

    Une délicate goutte d'un parfum capiteux

    Y traçant les rives rieuses  

     

    Ô pour vos mains douces si sages 

    Et le ru de vos baisers doux et sauvages 

     

    De vos lèvres passionnées 

    Vous me laissiez quelques douces morsures inavouées 

    Sur mes rosaces rosées ,

    Les traces de votre amour avoué

     

    Ô pour mes seins ronds si sages

    Et vos baisers doux et sauvages

     

    De votre bouche secrète soudain éclose

    L' ivresse de vos caresses faisait la chose

    Tous les vertiges à hautes doses 

    je ne saurai plus vous dire, je n 'ose

     

    Ô doux délirium

    SAVIUM 

     

                                            ...Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    LE SECRET

     

     

    Non, je n'écrirai pas les mots qui m'ont fait mal 

     

    Seulement les vouvoyer du bout des doigts 

    Seulement les griffonner en hâte 

    Sur le papier nappé d'un coin de table 

     

    Et les laisser s'échoir 

    Du bord de ma mémoire ...   

     

                                        ... Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • CELLE

     

    J'aimerais être celle...

    Qui jamais ne t'effraie sous l'aube du levant

     

    J'aimerais être celle...

    Qui côtoie parfois ton silence en suspend

     

    J'aimerais être celle...

    Qui toujours apprends de ta confiance

     

    J'aimerais être celle...

    Qui jamais, Ô jamais ne te dérange

     

    J'aimerais être celle ...

    Qui comprend tes errances et ton appartenance

     

    J'aimerais être celle ...

    A qui, tu penserais un peu, et pourquoi pas souvent ?

     

    J'aimerais être celle ...

    Amie, sœur, amante, celle qui te charmante

     

    J'aimerais être celle 

    Qui jamais, à tes yeux ne serait transparente

     

    J'aimerais être celle...

    Aussi solide que la pierre,

    Aussi chaude que le bois de charpente

     

    J'aimerais être celle...

    Aussi claire que l'eau des montagnes, ruisselante

    Ou celle de tous les océans

     

    J'aimerais être celle...

    Cette petite flamme en toi, jamais vacillante

    Qui luirait toujours dans l'espérance

     

    J'aimerais être celle...

    Ta seule et unique rose des vents 

     

    Mais qui suis-je finalement ?

    Un femme qui aime ...

     

    Tout Simplement

     

    Et qui écrirait une lettre tardive à son amant ...  

     

                                              ...Claralignes

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Le Renard et la Rose "

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Vous que j'apprivoise et moi qui n'ose ...

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Triste renard au gai savoir

    Êtes-vous conquis par ma prose ?

    Qui près de vous toujours se pose ...

     

    Je ne suis qu'une rose

    A la couleur pourpre et mauve

    Sous son globe insulaire

    Je voudrais tant vous plaire ...

     

    Oserez-vous, de votre jolie patte couleur fauve

    Doucement m'approcher et me frôler ?

    il est vrai que jadis , j'eue quelques épines 

    Mais elles ne sont plus si brûlantes ni si fines ...

     

    Vous, dont le coeur fût souvent meurtris

    Savez toujours garder courage et ardeur

    Même sous le panache du malheur

    Et moi la rose, de loin... je le vis ! 

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

    Vous que j'apprivoise et moi qui n'ose ... 

     

    Êtes-vous le renard et moi la rose ?

     

    Votre regard de renard

    Que je sais parfois triste mais doux ...

    Et mes pétales de rose

    Que vous savez pourpres mais mauves ...

     

                                      ...Claralignes

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " L'ATTENTE "

     

     Ce soir,

    Tout mon être frémit 

    Dans une attente fébrile 

    Et toute mon âme blêmit

    Dans une attente vaine 

     

    L'attente de la nuit...

    ET lui,

     

    J'entre au coeur de celle-ci

    En silence et sans bruit

     

    Avec sous mes paupières

    Votre ombre un peu lointaine ...

     

    C'est lui, 

     

                     ...Claralignes

                    

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Rêve éveillé "

     

    J'ai rêvé ,

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés, 

    De belles choses colorées 

    Aux senteurs pimentées

     

    J'ai rêvé,

    De douceurs et de chaleurs pigmentées

    Toutes de couleurs auréolées,

    De lenteurs exotiques

    Aux longs cou graciles et ondulés

     

    J'ai rêvé, 

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés,

    De belles choses colorées

    Aux senteurs pimentées

     

    J'ai rêvé, 

    Comme l'on rêve parfois

    D'être si joliment bercé

    Tout contre le vent des marées

    Au goût sucré-salé

    Et celui des alizés si léger

     

    J'ai rêvé,

    De la paille jaune pâle tressée

    Et de bijoux flottés,

    De belles choses colorées 

    Aux parfums enivrés

      

    Que quelques traces encore infusent

    Aux creux  des joues rose de cet oreiller

    Qu'était ce beau rêve éveillé

     

                               ...Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • " Les tambourins de la nuit " 

     

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de la pluie

     

    Ô Céleste pluie !

    Viens nous déverser ta corne d'abondance 

    D'étincelles ruisselantes,

     

    Ô céleste pluie ! 

    Viens nous abreuver de l'espérance 

    En des lendemains d'amour et de douceur. 

     

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de la pluie

     

    Ô généreuse pluie!

    Oh combien délicieuse

    Nourrissant la terre de nos aïeux

     

    Viens caresser nos visages endormis et gracieux

    De tes larmes scintillantes et rieuses 

     

    Ô Céleste pluie !

    Il fait nuit, 

    J'entends le gai sautillement de ta pluie

     

    Ô Cher Toi, cet autre qui tambourine

    Tout contre mon coeur 

    Du plus profond de ma poitrine

     

    Ô jolis tambourins de la nuit 

    Sur les tempes de l'oubli,

    Je pense en silence à celui ...

     

                             ...Claralignes

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un poème ..." Ah c'est joli "

     

    Je sais ...

    Pour certains, 

    Un poème, c'est presque rien .

    Et l'on dit bien trop souvent 

    " Ah ...c'est joli ! "

     

    ET pourtant !!

     

    N'est-ce pas une parcelle d'âme ou d'étoile précieuse

    Que l'on offre, 

    Ventre à terre ou toutes voiles dehors

    Vers un lieu unique et sacré .

     

    Une chose vitale.

     

    Comme s'il en était de sa propre vie 

    Lorsque ce poème je l'écris ...

     

                      ...Claralignes

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires